6 septembre 2012

Une grande conférence sur l’open data le 27 septembre

Depuis la mise en place d’Etalab (au printemps 2011) et l’ouverture du portail data.gouv.fr (décembre 2011), l’administration française montre un intérêt croissant pour l’ouverture des données publiques.

L’attitude proactive de la puissance publique au niveau national est l’écho de la démarche de structures territoriales très volontaires dans le domaine de l’open data (en particulier à Rennes, Nantes, Paris, Bordeaux, Conseil Général de Soâne-et-Loire, etc.). Elle s’illustre par exemple par la tenue de quatre « workshops » en 2011 sur la libération des données publiques, la création de la communauté DataConnexions en 2012 (et du lancement de concours d’applications dans le même cadre) et les interventions publiques des membres d’Etalab comme du personnel politique sur le thème de l’ouverture des données publiques depuis 18 mois.

Dans ce contexte, le Ministère du redressement productif, la Commissaire Européenne à la Stratégie Digitale et Vice-Présidente de la Commission, Nellie Kroes, et Etalab organisent une (première) conférence sur le thème de l’open data, le 27 septembre 2012 (inscription gratuite).
Parmi les invités, des professionnels reconnus de l’open data et du numérique en France, comme Séverin Naudet, Agnès Verdier-Molinié ou Jean-Louis Missika, mais aussi des acteurs internationaux de premier plan dans le domaine, puisque qu’un représentant de l'Open Knowledge Foundation et des spécialistes de l’open data au sein des administrations américaine et britanniques seront présents (voir le programme et les invités).

On retrouve également parmi les participants Gilles Babinet, ancien président du Conseil National du Numérique—le CNNum a publié 11 propositions sur l’open data en juin 2012. Sur le site de la conférence, Gilles Babinet fait part de son désir de voir l’ouverture des données publiques améliorer la situation du logement social (« il est anomal que la gestion du logement social ne soit pas plus participative »), confirmant ses propos de fin juillet 2012 au Figaro : « le logement social bénéficierait largement de l'open data: quand vais-je accéder à un logement? Combien de gens passeront avant moi et pourquoi ?».

Le logement étant l’un des trios prismes choisis par Net:lab pour étudier l’open data en France (un état des lieux sera publié dans quelques jours), ces propos ont retenu tout notre intérêt !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire